SportMedXCell®

Absence de chirurgie par autogreffe de cellules souches.


Traitement non chirurgical des traumatismes des articulations et de l’arthrose par utilisation de cellules souches mésenchymateuses cultivées.

L’usure et les déchirements du cartilage au niveau des articulations provoquent des douleurs plus ou moins importantes. Ces pathologies peuvent évoluer sans besoin systématique de traitement et la douleur peut être contrôlée par la prise de médicaments ou des séances de  kinésithérapie. Il arrive cependant que la douleur devienne chronique, rendant la marche très difficile et demandant même, pour certains cas, le remplacement de l’articulation par une prothèse. La régénération du cartilage par les cellules souches  mésenchymateuses autologues permet la réduction des douleurs et évite bien souvent l’usage de la prothèse.

Grâce à l’utilisation d’imagerie par résonance magnétique (IRM), il a été constaté que le traitement de l’arthrose des articulations par l’apport de cellules souches peut non seulement arrêter la perte progressive du cartilage mais peut également amener une régénération de ce dernier chez 95% des patients traités.

La réduction de la douleur se ressent quelques semaines après le traitement par l’effet anti-inflammatoire des cellules souches mésenchymateuses. La régénération du cartilage se met en place après 3 mois pour se consolider après 8 à 12 mois.

A ce jour, plusieurs centaines de patients ont été traités au niveau de diverses articulations du corps, comme par exemple la hanche, la cheville, le pied, l’épaule, le coude, le poignet et les articulations de la main.


Comment se déroule le traitement par apport de cellules souches ?

Tout d’abord, l’équipe médicale évalue si le traitement est indiqué ou non pour le patient en fonction de son passé médical et divers examens dont l’imagerie par résonance magnétique (IRM).  L’opération peut alors être programmée.

Etape 1 : obtenir la moelle du patient

Le patient doit être à jeun depuis 6 heures. Une anesthésie locale est effectuée, associée à une sédation légère, puis environ 60ml de moelle de l’os pelvien est aspirée en quelques dizaines de minutes. Lorsque le patient a entièrement repris connaissance, il est transféré en chambre de réveil pendant 20 min. Du repos est recommandé pendant 24 à 48h.

La moelle est envoyée au laboratoire de culture des cellules souches où elle reste pendant 23 jours pour obtenir plusieurs dizaines de millions de cellules souches.

Etape 2 : injection des cellules au niveau articulaire

Le patient doit arriver en salle d’opération à jeun depuis 6 heures. La zone d’injection est préparée (antiseptique et anesthésie locale). Les cellules souches cultivées sont ensuite injectées dans l’articulation. Un simple pansement est posé sur la zone une fois l’injection terminée.

itrt

Le patient quitte le bloc opératoire après 10 min de repos. Il lui est ensuite recommandé de se reposer pendant 48h et de faire attention à ne pas se surmener pendant une semaine.

Une rééducation adaptée à chacun pourra être proposée.

Deux visites de routine sont demandées au patient pour évaluer les progrès à 12 et 24 mois post opératoire.

MedXcell volley