DiscMedXCell®

Réduction de la douleur chronique par régénération des disques intervertébraux.


Traitement et régénération des disques lombaires par utilisation de cellules souches mésenchymateuses cultivées sans chirurgie.

Plusieurs solutions existent pour lutter contre le mal de dos selon l’intensité et la fréquence de la douleur.

Dans un premier temps, la dégénérescence des disques lombaires peut être ralentie par des exercices corrigeant une mauvaise posture, par une perte de poids, associés à des antidouleurs.

Quand la douleur persiste et devient chronique les patients sont d’abord envoyés dans des centres spécialisés en physiothérapie et en rééducation. Sans amélioration, la solution chirurgicale est souvent proposée.

L’alternative à la chirurgie est l’usage du traitement DiscMedXCell® à partir des cellules souches du patient suivant un protocole en 2 étapes :

Etape 1 : obtenir la moelle du patient

Le patient doit être à jeun depuis 6 heures. Une anesthésie locale est effectuée associée à une sédation légère puis environ 90ml de moelle de l’os pelvien est aspirée en quelques dizaines de minutes. Lorsque le patient a entièrement repris connaissance, il est transféré en chambre de réveil pendant 60 minutes. Du repos est recommandé pendant 24 à 48h.

La moelle est envoyée au laboratoire de culture des cellules souches où elle reste pendant 23 jours pour obtenir plusieurs dizaines de millions de cellules souches.

Etape 2 : injection des cellules proche des disques lombaires

Le patient doit arriver en salle d’opération à jeun depuis 6 heures. La zone d’injection est préparée (antiseptique et anesthésie locale). Les cellules souches cultivées sont ensuite injectées au plus proche des disques lombaires à traiter. Vingt millions de cellules souches mésenchymateuses sont injectées par disque. Un simple pansement est posé sur la zone une fois l’injection terminée.

ITRT-lumbar

Le patient quitte le bloc après un minimum de 60 minutes de repos.

Il lui est recommandé un repos absolu pendant 48h suivi d’une phase de récupération  pendant 5 jours .

Pendant cette période, une rééducation adaptée à chacun pourra être proposée.

Le 7ème jour, une visite de contrôle est obligatoire.  

Deux visites de routine sont demandées au patient pour évaluer les progrès à 12 et 24 mois post opératoire.

Quels sont les risques ?

À ce jour, aucun effet secondaire n’a été constaté suite à cette opération.

Quels résultats le traitement de la dégénération des disques lombaires par les cellules souches permet-il d’obtenir ?

Suite aux essais cliniques, les patients souffrant de dégénération de disques lombaires ont été suivis pendant un an. Une amélioration significative a été constatée cliniquement et biologiquement dans 90% des cas un an après. Les disques intervertébraux de 50 % des patients ont montré des signes de régénération et une augmentation d’épaisseur.

Il est possible d’estimer que l’efficacité du traitement est comparable, voire supérieure à des solutions chirurgicales. Ce traitement offre toutefois l’avantage d’être une intervention simple non invasive qui préserve les biomécaniques de la colonne vertébrale et ne compromet pas d’autres traitements ultérieurs si elle ne devait pas s’avérer suffisamment efficace.

mal de dos sportif velo